Photovoltaique.info
Reseaux.PV.info
Consentement d'utilisation des Cookies

Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. J'accepte

Equilibre offre-demande

Conduite et équilibrage du système électrique

L'une des caractéristiques fondamentales de l'électricité est qu'elle ne se stocke pas, c’est pourquoi il est nécessaire d'équilibrer en permanence production et consommation. Cet équilibrage relève des missions du gestionnaire de réseau de transport, RTE en France métropolitaine.

Il s'agit de vérifier, suffisamment à l’avance que les moyens de production disponibles seront en mesure de répondre à la demande à tout instant, ce qui nécessite de prévoir finement l'évolution de cette dernière ainsi que les contraintes inhérentes à chaque centrale (notamment les périodes de maintenance ou encore la disponibilité des ressources renouvelables pour les moyens de production qui en dépendent).

Il est également nécessaire de s'assurer que le système dispose de marges suffisantes en cas d'aléas (variations imprévues de la consommation, panne d'un groupe de production ou d’une infrastructure du réseau électrique etc.) : ces marges sont décrites dans la rubrique sur les services système .

Ordre d'appel des moyens de production : MERIT ORDER

Merit Order.png

L'appel des moyens de production pour répondre à la demande en électricité se fait aujourd’hui sur critère économique : les moyens dont les coûts variables sont les moins élevés, à commencer par ceux dépendant d'énergies renouvelables de flux (énergies hydraulique, éolienne, solaire ou géothermique), sont appelés en premier et, à l'inverse, ceux dont les coûts variables sont les plus élevés (turbine à combustion au gaz ou au fioul) sont appelés en dernier.

Ainsi, certains moyens de production dits de "base" fonctionnent quasiment en permanence, avec une production essentiellement modulée suivant les saisons. C'est le cas de l'hydraulique au fil de l'eau, des unités de valorisation du biogaz, des unités d'incinération des ordures ménagères (UIOM) encore des centrales nucléaires.

D'autres, les moyens de "pointe" ou "d'extrême pointe", ne fonctionnent qu'aux heures de forte ou très forte consommation ou encore pour faire face à un aléa. Ces moyens doivent donc pouvoir être démarrés rapidement. C'est le cas des turbines à combustion, des barrages hydroélectriques ou encore des stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) qui sont des centrales hydrauliques constituées de deux barrages et capables de turbiner l'eau pour produire de l'électricité ou de la pomper pour remplir le barrage amont.

Entre les deux, des moyens de "semi-base" ont des caractéristiques intermédiaires. C'est par exemple le cas des centrales à charbon, des cycles combinés au gaz ou encore des centrales hydrauliques d'éclusée. Finalement, les moyens de production reposant sur une source d'énergie renouvelable variable sont appelés en priorité pour des raisons économiques exposées plus haut et pour des raisons environnementales, mais leur utilisation est avant tout conditionnée par la disponibilité de la ressource à chaque instant.

ÉQUILIBRAGE, RESPONSABLE D'ÉQUILIBRE ET MARCHÉS DE L'ÉLECTRICITÉ

L'équilibrage à chaque instant entre production et consommation repose sur des opérateurs appelés responsables d'équilibre qui peuvent être des fournisseurs, de gros consommateurs ou encore des tiers tels que des banques ou des courtiers.

Ils sont engagés contractuellement auprès du gestionnaire de réseau de transport à couvrir financièrement les écarts constatés entre prévisions et réalité de la production et de la consommation sur un portefeuille de sites de production (injections) et de consommation (soutirages), tous raccordés au réseau électrique mais pouvant être situés n’importe où sur le territoire, appelé périmètre d'équilibre.

Pour mener à bien cette mission, les responsables d'équilibre achètent et vendent de l'électricité directement à des producteurs et à des consommateurs ou bien sur les marchés de gros.

Dernière Mise à jour : 22/10/2019

Equilibre offre-demande

Conduite et équilibrage du système électrique

L'une des caractéristiques fondamentales de l'électricité est qu'elle ne se stocke pas, c’est pourquoi il est nécessaire d'équilibrer en permanence production et consommation. Cet équilibrage relève des missions du gestionnaire de réseau de transport, RTE en France métropolitaine.

Il s'agit de vérifier, suffisamment à l’avance que les moyens de production disponibles seront en mesure de répondre à la demande à tout instant, ce qui nécessite de prévoir finement l'évolution de cette dernière ainsi que les contraintes inhérentes à chaque centrale (notamment les périodes de maintenance ou encore la disponibilité des ressources renouvelables pour les moyens de production qui en dépendent).

Il est également nécessaire de s'assurer que le système dispose de marges suffisantes en cas d'aléas (variations imprévues de la consommation, panne d'un groupe de production ou d’une infrastructure du réseau électrique etc.) : ces marges sont décrites dans la rubrique sur les services système .

Ordre d'appel des moyens de production : MERIT ORDER

Merit Order.png

L'appel des moyens de production pour répondre à la demande en électricité se fait aujourd’hui sur critère économique : les moyens dont les coûts variables sont les moins élevés, à commencer par ceux dépendant d'énergies renouvelables de flux (énergies hydraulique, éolienne, solaire ou géothermique), sont appelés en premier et, à l'inverse, ceux dont les coûts variables sont les plus élevés (turbine à combustion au gaz ou au fioul) sont appelés en dernier.

Ainsi, certains moyens de production dits de "base" fonctionnent quasiment en permanence, avec une production essentiellement modulée suivant les saisons. C'est le cas de l'hydraulique au fil de l'eau, des unités de valorisation du biogaz, des unités d'incinération des ordures ménagères (UIOM) encore des centrales nucléaires.

D'autres, les moyens de "pointe" ou "d'extrême pointe", ne fonctionnent qu'aux heures de forte ou très forte consommation ou encore pour faire face à un aléa. Ces moyens doivent donc pouvoir être démarrés rapidement. C'est le cas des turbines à combustion, des barrages hydroélectriques ou encore des stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) qui sont des centrales hydrauliques constituées de deux barrages et capables de turbiner l'eau pour produire de l'électricité ou de la pomper pour remplir le barrage amont.

Entre les deux, des moyens de "semi-base" ont des caractéristiques intermédiaires. C'est par exemple le cas des centrales à charbon, des cycles combinés au gaz ou encore des centrales hydrauliques d'éclusée. Finalement, les moyens de production reposant sur une source d'énergie renouvelable variable sont appelés en priorité pour des raisons économiques exposées plus haut et pour des raisons environnementales, mais leur utilisation est avant tout conditionnée par la disponibilité de la ressource à chaque instant.

ÉQUILIBRAGE, RESPONSABLE D'ÉQUILIBRE ET MARCHÉS DE L'ÉLECTRICITÉ

L'équilibrage à chaque instant entre production et consommation repose sur des opérateurs appelés responsables d'équilibre qui peuvent être des fournisseurs, de gros consommateurs ou encore des tiers tels que des banques ou des courtiers.

Ils sont engagés contractuellement auprès du gestionnaire de réseau de transport à couvrir financièrement les écarts constatés entre prévisions et réalité de la production et de la consommation sur un portefeuille de sites de production (injections) et de consommation (soutirages), tous raccordés au réseau électrique mais pouvant être situés n’importe où sur le territoire, appelé périmètre d'équilibre.

Pour mener à bien cette mission, les responsables d'équilibre achètent et vendent de l'électricité directement à des producteurs et à des consommateurs ou bien sur les marchés de gros.

Dernière Mise à jour : 22/10/2019

Publications


A voir également

Chapitre | Comprendre le système électrique
Marchés de l'électricité